Gelée Royale, lapins, poules, chevaux !

Parlons Gelée Royale : je ne crois pas vous avoir déjà raconté une partie assez méconnue de son histoire. Sa production, ça oui, son utilisation bien sûr, les études menées par les chercheurs de temps à autres… Mais les études sur des animaux, vous en ai-je déjà parlé ? Vous allez voir, c’est très intéressant…



Dès 1968, le Professeur Lavie (joli nom, n’est-ce pas ?) avait prouvé en laboratoire les propriétés de la Gelée Royale contre des bactéries comme le terrible staphylocoque doré, la salmonelle, ou le colibacille. Et en plus, il a démontré que ces propriétés étaient thermostables, et donc non détruites par un réchauffement modéré. Vous voyez ! Le Professeur Blum, lui, avait montré que la Gelée Royale avait une efficacité d’environ un quart de celle la pénicilline, ce qui est très important. Alors que le Professeur Derivici avait découvert les propriétés antivirales. Les souris, ainsi, faisaient preuve d’une meilleure résistance aux infections virales.


Plus tard, l’on a montré que la Gelée Royale accroissait la fertilité des poules, des lapins, et des cailles d’élevage. Amusant, n’est-ce pas ? Et un peu avant, des veaux auxquels on avait donné quotidiennement de faibles doses de Gelée Royale en plus de leur nourriture, et pendant six mois, avaient bénéficié d’une croissance supérieure aux autres. Onze à treize pourcents de plus par rapport à des veaux nourris normalement ! Les chercheurs avaient aussi indiqué que ces veaux affichaient une mortalité inférieure, et résistaient mieux aux infections. Ah oui, si la Gelée Royale n’était pas si précieuse, j’irais en proposer aux éleveurs alentour.


Mais on a fait autre chose encore. Figurez-vous que les Professeurs Cho, Carli et Nakajin ont fait beaucoup d’expériences sur des lapins, pour mieux comprendre les mécanismes d’action de la Gelée Royale. Ils ont pu démontrer, par exemple, que la Gelée Royale pouvait réduire les niveaux de cholestérol et de triglycérides dans leur sang. Le Dr Nakajin a particulièrement prouvé que la Gelée Royale n’avait pas d’effet sur le cholestérol de lapins nourris normalement et qui n’avaient pas de taux de cholestérol élevé, mais qu’elle en avait sur des lapins nourris de façon à faire monter leur taux de cholestérol. Oui, voilà qui tombait bien. Mais par ailleurs, d’autres lapins ont aussi vu leurs os se soigner plus vite. En 1990, l’on a aussi trouvé un effet soignant sur les lésions cutanées, et un effet anti-inflammatoire sur les lapins.


En tout cas, moi, à chaque fois que je croise un canard, un poulet, un lapin, un petit veau, ou un agneau, je me dis qu’il faut vraiment que l’on dise merci au règne animal !!


Oh et puis, j’allais oublier, il existait aussi une écurie de chevaux de course qui ajoutait de la Gelée Royale aux rations quotidiennes de ses étalons et juments. Je crois me souvenir qu’ils avaient gagné de nombreuses courses, mais comme l’a dit mon grand-père, le jockey en prenait sans doute aussi. Ha-ha, oui, je pense que c’était le cas. De toute façon, de nombreux sportifs prennent de la Gelée Royale. Peut-être même le vainqueur du Tour de France de cette année, allez savoir… Mais même si la Gelée Royale n’est pas considérée comme un produit dopant, aucun sportif ne va se vanter publiquement d’en prendre !


Publié le :  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>