Le sphinx

La saison de la bruyère se termine au Domaine Apicole de Chezelles et nous commençons à faire les visites de contrôle des ruches. C’est que certains ennemis des abeilles montrent le bout de leur nez en septembre ! Il y a par exemple le sphinx, ce très gros papillon très impressionnant que nous connaissons bien. Il fait parfois peur mais il est inoffensif. Inoffensif ? Oui, mais il a un gros défaut, il ADORE le miel. Oui, oui, comme nous, on ne peut donc pas lui donner tort. Le problème, c’est qu’il n’hésite pas à s’introduire dans les ruches pour venir se goinfrer, à l’aide de sa trompe très efficace. Et le pire, c’est que souvent, les abeilles le laissent faire, ou en tout cas ne réagissent pas assez rapidement lorsque la bestiole vient commettre son larcin.

 


En fait, c’est assez difficile à expliquer, même pour nous au Domaine Apicole de Chezelles, les abeilles sont beaucoup plus expéditives lorsque c’est un rongeur ou un lézard qui vient essayer de faire un hold-up sur les réserves de miel. Peut-être est-ce un cas de solidarité entre petites bestioles ailées ? Je ne sais pas trop car parfois, les abeilles réagissent quand même et le sphinx devra battre en retraite. Cela dit, le papillon possède une épaisse toison et les abeilles ont du mal à le piquer. Certaines fois, elles y arrivent et le voleur ne s’en sortira alors pas.


Cependant, le sphinx est trop gros pour que les abeilles puissent ensuite éjecter le corps hors de la ruche, elles vont donc plutôt l’embaumer à la propolis, pour éviter toute putréfaction. Le sphinx restera alors parfaitement intact, et d’ailleurs François et Michel m’en ont rapporté deux magnifiques exemplaires qu’ils ont découvert dans une ruche. C’est très impressionnant, on dirait ces petites momies d’animaux que les Egyptiens confectionnaient, par exemple des lézards, j’en ai vu un jour au Musée des Beaux-Arts de Rennes. Je vous rappelle que les Egyptiens utilisaient la propolis pour embaumer les corps. Oui, comme les abeilles !


En tout cas, le sphinx (mais ce n’est pas le sphinx des Egyptiens, n’est-ce pas) ne présente aucun danger pour les abeilles, c’est seulement leurs réserves qui intéressent les coquins. De toute façon, quoi qu’il arrive, la ruche restera toujours parfaitement propre et protégée des microbes et bactéries, car tous les produits des abeilles sont très protecteurs. La propolis bien sûr, mais aussi le miel, le pollen et la Gelée Royale quand il y en a, naturellement. 

Publié le :  

Une réponse à Le sphinx

  1. elisehernaez dit :

    Bonjour,
    Merci pour votre message.
    Nous sommes producteurs de Gelée royale mais avec la disparition de nos abeilles due aux pesticides, nous devons aussi, en plus de notre production, avoir recours à l’importation. Nous travaillons avec des apiculteurs, comme nous, et effectuons pas moins de 15 contrôles sur chaque lot importé. Cela nous garantit une qualité de Gelée Royale exceptionnelle, la même que celle que nous produisons.
    Espérons que nos pouvoirs publics se décident à sauver notre métier ! Dire qu’à l’époque de mon grand-père, nous exportions notre Gelée Royale…

    Belle journée et à bientôt,

    Elise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>