Le vol nuptial de la Reine

Drôle d’expression que « le vol nuptial de la Reine », n’est-ce pas ?

C’est le phénomène que l’on va bientôt pouvoir observer au Domaine Apicole de Chezelles.

Voici comment cela se passe…


Il faut savoir avant tout, que la Reine possède à sa naissance des milliers et des milliers d’oeufs. La gelée royale dont elle a été déjà nourrie, l’a dotée d’un potentiel sexuel et reproductif incroyable. Cependant ses oeufs ne sont pas fécondés, et il va falloir l’intervention d’un mâle, ou plutôt de 3000 mâles ! La Reine va faire elle-même sa sélection, en choisissant les plus forts et endurants.


Environ une semaine après sa naissance, la Reine va effectuer son « vol nuptial ». Elle va d’abord pousser des cris stridents pour avertir les mâles qu’elle va effectuer son vol. Grâce à la gelée royale, elle va grimper comme une fusée à plus de 20 mêtres dans les airs.


Tous les mâles de la ruche, très excités, vont se lancer à sa poursuite. Seuls les plus véloces vont parvenir à s’accoupler avec elle, ce qui leur vaudra de retomber au sol totalement épuisés !

La Reine, une fois sa spermathèque remplie, rentrera à la ruche, pour n’en sortir qu’en cas d’essaimage.

Elle va ensuite commencer à pondre, avec une grande précision, puisqu’elle va déposer un oeuf par cellule de cire. Si la cellule est grande, elle va pondre un oeuf qui donnera un mâle, ou faux-bourdon. Si la cellule est petite, elle pondra un oeuf et un spermatozoïde, ce qui donnera naissance à une abeille ouvrière.


La Reine va ainsi pondre jusqu’à 3000 oeufs par jour, tous les jours.

Et pendant ce temps, la cour la nourrit de gelée royale, car elle a besoin de beaucoup d’énergie !! 

Publié le :  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>