Le miel : nourriture des dieux et autres croyances

Petit retour en arrière….que dis-je ?! Grand retour en arrière. Un peu d’histoire pour en savoir un peu plus sur ce nectar qu’est le miel.



Selon les Egyptiens, le miel serait né des larmes du dieu soleil Rê.

Les hiéroglyphes présents dans les pyramides illustrent la place essentielle de cet ingrédient dans la vie quotidienne. La plus ancienne description de l’apiculture en tant que méthode d’élevage des abeilles remonte à près de 4500 ans : elle figure sur un bas relief du temple du Soleil d’Abou Ghorab, en Basse Egypte. Le miel est alors utilisé tant en médecine qu’en cuisine et en cosmétologie. On s’en sert notamment pour soigner les blessures et les coupures. La plupart des remèdes utilisés à l’époque sont faits à base de vin de miel et de lait. Les Egyptiens préparent aussi des biscuits au miel pour les donner en offrande à leurs dieux. Et au cours de l’embaumement, ils utilisent le miel, la cire et la propolis, associés à d’autres plantes, pour la conservation des corps.


Selon la croyance grecque, le miel aurait été donné aux hommes par Dionysos. Son père – Zeus lui-même – fut d’ailleurs, pendant son enfance, nourri exclusivement du miel fabriqué par les abeilles du mont Ida et du lait de la nymphe-chèvre Amallhée, ce qui lui valut les surnoms de Mellisaios, « homme-abeille », ainsi que Zeus Meilichios, « fait de miel » ou « doux comme le miel ». Mais c’est Aristée, fils d’Apollon, qui apprend aux hommes l’art d’élever les abeilles. Comme en Egypte, le miel joue un rôle essentiel dans les rites funéraires : il aide à la conservation des corps et accompagne l’âme du défunt jusqu’à sa renaissance. Il est aussi l’une des composantes de la nourriture des dieux de l’Olympe, l’ambroisie.


Dans la tradition chrétienne, la Terre promise est un « pays ruisselant de lait et de miel ». Il est bien plus qu’un symbole de douceur et de plaisir : il évoque aussi la sagesse, la connaissance, la vérité. Dans la tradition musulmane aussi, des fleuves de miel coulent au paradis…


Chez les Mayas, les abeilles sont considérées comme des animaux domestisques confiés par les dieux. Avec le miel, ils fabriquent le balche, une boisson alcoolisée qui leur permet d’entrer en contact avec les dieux lors des cérémonies religieuses, notamment avec Ah-Muzenkab, littéralement « celui qui veille sur le miel ». Mais le liquide doré sert aussi de sucre et de médicament pour toutes sortes de maux.

Publié le :  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>