De l’eau pour nos abeilles

Comment les abeilles se procurent leur eau en hiver?

Surtout quand tout est gelé, les lacs, les étangs, les petits abreuvoirs… Bref, tout. C’est une excellente question ! Il faut dire que les questions que l’on me pose ainsi m’épatent souvent, les gens sont vraiment de plus en plus passionnés par les abeilles !



Connaissez-vous la réponse ?


Eh bien, elles n’en ont pas besoin, figurez-vous. Enfin, pas en hiver. Et si vous vous demandez si elles ont des réservoirs, ou des cellules remplies d’eau en automne pour pouvoir passer l’hiver, ma réponse restera la même : non. Elles n’en ont pas.


En fait, dans la belle saison, les abeilles utilisent l’eau pour plusieurs fonctions, et c’est pour cela que vous les voyez « boire » dans votre arrosoir, ou dans une soucoupe sous un pot de fleur. Mais ce n’est pas pour boire, en fait. Cette eau, elles en ont surtout besoin pour élaborer la Gelée Royale, et la nourriture des jeunes. Pour cela, elles diluent le miel avec cette eau. Or des jeunes, il n’y en a pas dans la ruche en hiver.


Mais il y a une autre utilisation de l’eau dans la ruche, c’est le refroidissement. Là aussi, c’est pour les temps chauds, bien sûr, pas pour l’hiver. Tenez, vous savez comment elles font ? Eh bien, elles vont déposer des gouttelettes d’eau dans les cellules. Pendant ce temps, des abeilles ventileuses vont se mettre à battre vigoureusement des ailes, dans la ruche, mais aussi à son entrée. Cela va faire un courant d’air, un peu comme si elles étaient des milliers de mini-ventilateurs.


Alors, au contact des gouttelettes d’eau, ce courant d’air va provoquer du froid, et donc rafraichir la ruche. Mais attention, cette technologie très avancée des abeilles consomme beaucoup d’eau, et c’est pourquoi elles vont aller en chercher partout autour de la ruche. Le plus amusant, c’est que les butineuse d’eau, dès qu’elles trouvent une bonne source, vont y déposer ce que l’on appelle des phéromones. Elles ont pour faire cela une glande spéciale, que nous les apiculteurs appelons la glande de Nasanov. Ces phéromones vont guider les autres abeilles, qui trouveront alors plus facilement l’eau dont elles ont besoin. Incroyable, n’est-ce pas ?


Mais en hiver, au contraire, il peut se former de l’eau de condensation dans la ruche, quand il fait bien froid et quand les abeilles chauffent à tout va, en faisant la boule. Cette eau est donc inutile, vous l’aurez compris, et c’est pourquoi nous  plaçons souvent de petites cales en bois sous l’arrière des ruches. De cette façon, l’eau de condensation peut s’écouler par le trou de vol.


Alors, qui a dit que l’apiculture, c’était simple ? Pas vous, bien sûr, je le sais bien!

Publié le :  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>