Archives de catégorie : Miel et Abeilles

« Miel et abeilles » regroupe tous les articles en lien avec la fabrication du miel et des produits de la ruche par les abeilles.

Comment consommer la Gelée Royale ?

Connue depuis l’Antiquité pour ses nutriments essentiels, la Gelée Royale est réputée pour ses effets bénéfiques sur notre organisme si souvent malmené. Parlons de ses principes actifs. La Gelée Royale est composée d’eau, de substances protéiques, dont un très grand nombre d’acides aminés. Elle contient également des lipides, des glucides, dont majoritairement du fructose et du glucose et peut donc être consommée par les personnes diabétiques.

Les vitamines sont fortement présentes dans la Gelée Royale, dont les vitamines B5, B3, B6, PP, H…. Elle est d’ailleurs l’une des plus grandes sources naturelles en vitamines B5. La Gelée Royale est un véritable allié tout au long de l’année et à l’entrée de l’hiver particulièrement, alors que nous sommes déjà loin de la pause estivale. Elle aide également notre organisme souvent malmené pendant des périodes de stress ou de surmenage.

Sous quelle forme consommer la Gelée Royale ?

La Gelée Royale s’utilise sous plusieurs formes :

La Gelée Royale sous son état naturel. Elle doit dans ce cas être conservée au réfrigérateur. De nombreuses personnes la prenne sous cette forme en permanence mais dans un but préventif, il convient de faire une cure de Gelée Royale de 6 semaines, à raison de 1 g par jour. La Gelée Royale est très indiquée pendant les maux de l’hiver à raison de 2 g le matin à jeun.

La Gelée Royale lyophilisée en gélules, elle ne craint ainsi pas la chaleur et peut être transportée facilement en cas de voyage et peut remplacer la Gelée Royale en flacon.

La Gelée Royale en ampoules au goût plus agréable et plus facile à transporter en cas de déplacement. Cette ampoule à boire est très agréable avec un peu d’eau.

La Gelée Royale mélangée au miel, pour les personnes qui n’aiment pas le goût de la Gelée Royale ou pour les enfants.

Enfin, la Gelée Royale dans des préparations à base de miel, ou la Gelée Royale avec de la Propolis comme notre produit “Secret de l’Apiculteur”, pour dynamiser et protéger notre organisme entre deux cures de Gelée Royale

Sous sa forme naturelle, la Gelée Royale a un petit goût acide et âcre tout à fait normal mais qui peut surprendre. Dans ce cas, il est possible de manger la Gelée Royale en la mélangeant à un peu de miel ou de confiture afin d’adoucir son goût le temps de s’y habituer.

Qui peut manger de la Gelée Royale ?

Manger de la Gelée Royale se révèle très intéressant car elle est très nutritive et permet de compenser l’appauvrissement du contenu de nos assiettes car les méfaits de l’industrie agroalimentaire dénaturent bien souvent nos aliments au point d’oublier vitamines, minéraux, acides aminés. La consommation de Gelée Royale ne présente pas d’interaction connue avec des médicaments. Elle peut être prise à tout âge (enfants, sportifs, personnes âgées) et s’adapte aux besoins de l’organisme en répondant à un grand nombre de problèmes qu’il peut rencontrer, en fournissant au corps toute l’énergie et la vitalité dont il a besoin dans chaque situation.

Publié le :  

Faire une cure de Gelée Royale

La Gelée Royale est produite par les abeilles ouvrières pour nourrir exclusivement la Reine et ses larves. Grâce à cet aliment extraordinaire et rare, une Reine vit 40 fois plus longtemps soit presque 5 ans !

Les vertus de la Gelée Royale :

La Gelée Royale, naturellement riche en protéines, en vitamines (B1, B2, B3, B5 et B9), en acides aminés et en oligoéléments, est le nutriment naturel le plus revitalisant. En plus d’augmenter la vitalité générale de l’organisme, la Gelée Royale possède des vertus antioxydantes et antibactériennes qui la rendent très bénéfique à notre santé et à notre moral.

Pourquoi et quand faire une cure de Gelée Royale :

Faire une cure de Gelée Royale est le meilleur moyen pour profiter de tous les bienfaits de ce produit merveilleux. Il est recommandé, si possible, de faire une cure de Gelée Royale à chaque changement de saison. Ce sont, en effet, des périodes où l’organisme, plus affaibli suite aux changements de temps et de températures, a besoin d’apports supplémentaires pour se maintenir en bonne forme.

Comment faire une cure de Gelée Royale :

Dans le cadre d’une cure de Gelée Royale, la posologie idéale est de un à deux grammes par jour, à prendre de préférence à jeun sous la langue. Au Domaine Apicole de Chezelles, nous vous fournissons, avec chaque pot, une petite cuillère pour que vous puissiez prélever la juste quantité de la précieuse Gelée Royale. Sous sa forme naturelle, la Gelée Royale a un goût un peu âcre qui peut surprendre de prime abord. Elle peut être mélangé à un peu de miel ou de confiture pour en adoucir le goût. La Gelée Royale 100% naturelle doit se conserver au réfrigérateur.

Quelle est la durée d’une cure de Gelée Royale :

Afin de bénéficier des avantages apportés par ce produit et de sentir un regain de vitalité, la durée de la cure de la Gelée Royale doit être au minimum de six semaines. Il est également possible de consommer de la Gelée Royale tout au long de l’année pour pallier les carences de notre alimentation. Contenant très peu de sucres, elle peut aussi être utilisée par les personnes diabétiques.

Publié le :  

Petit portrait robot de la Propolis


Nom : Propolis.


Sens :  pro = « devant »  et polis = « cité » (en grec). Par extension, la propolis = ce qui est à l’entrée de la ruche.


Disponibilité : assez rare.


Propriétés : nombreuses et reconnues.


Bases du produit : sèves et résines.


Variétés : selon plantes, noire, brune, rousse, verte.


Responsables de la récolte du produit : les abeilles ouvrières les plus âgées.


Usage par les abeilles : suppression des maladies dans la ruche, microbes, bactéries… Et des courants d’air par la même occasion.


Usage par les humains : antiseptique naturel, antibiotique naturel, renforcement défenses immunitaires, renforcement des anticorps, anti-inflammatoire naturel.


Contre-indication en usage domestique : strictement aucune.


Prix : abordable (pour l’instant).



Ce portrait robot est un peu austère, alors laissez-moi vous en dire un peu plus !


Un certain nombre de plantes secrètent, soit par leur écorce, soit par leurs bourgeons, des résines et des sèves très fines. Par exemple, les bouleaux, les peupliers, les chênes, les aulnes, les épicéas, ou certains marronniers. Les abeilles vont commencer par rechercher, en utilisant leurs antennes, les endroits où ces résines sont les plus tendres et les plus riches en principes actifs.


Quand une substance résineuse est jugée de grande qualité, la butineuse va alors utiliser ses mandibules pour la malaxer. Elle s’emparera d’un bout de cette substance et tirera sa tête en arrière pour former un tout petit fil de résine, entre la plante et sa tête. Elle tirera jusqu’à ce que ce fil rompe. Crac ! Il ne lui reste plus qu’à mettre le petit bout de résine ainsi récolté, à l’aide de ses pattes, dans ses paniers à pollen.


Ensuite, c’est le vol retour vers la ruche. Ce qui est très drôle, c’est de les voir voler les pattes arrière très écartées, beaucoup plus que lors d’un vol chargé de pollen ou de nectar. C’est pour éviter que les pattes ne se collent entre elles, ce qui provoquerait un atterrissage assez acrobatique sur la planchette de la ruche.


La résine, qui est donc devenue officiellement de la Propolis, va être utilisée par les abeilles pour toutes sortes de fonctions. Pour cimenter les éventuels trous qu’il y aurait dans les parois. Par exemple, si un pic-vert indélicat a creusé le bois. Ou s’il y a une petite fissure qui apparaît quelque part, pour protéger la ruche des microbes ou des bactéries qui peuvent venir de l’extérieur.


L’intérieur de la ruche est aussi enduite d’une très fine couche de propolis. Et l’intérieur de toutes les cellules de cire, avant que la Reine ne vienne y pondre.


Et ce n’est pas tout, l’entrée de la ruche va aussi être tapissée ainsi de Propolis ! Car, comme dans les piscines publiques, on est obligés de passer par là avec nos pieds… Pour les abeilles, c’est pareil, mais tous les germes qui auraient pu être attrapés au dehors sont éliminés par la puissance antiseptique de la Propolis.


Pour découvrir un autre trésor de la ruche, la Gelée Royale, c’est par ici !


A bientôt au Domaine Apicole de Chezelles !

Publié le :  

Quelles sont les plantes mellifères de chaque saison ?

Fleurs d'arbousier


Nous avons eu de belles journées d’automne au domaine apicole de Chezelles ! C’est l’occasion d’admirer la bruyère, cette plante facile à vivre, idéale en couvre sol ou pour garnir les jardinières. La bruyère est une plante mellifère (au domaine nous avons d’ailleurs un excellent miel de Bruyère Callune). C’est à dire qu’elle sécrète du nectar à partir duquel les abeilles font du miel. Toutes les fleurs font du pollen, mais toutes ne font pas de nectar…



Voici quelques fleurs mellifères pour chaque saison :


Au printemps : le colza, le pissenlit, la pervenche, le pommier, l’amandier, l’aubépine…


En été : l’acacia, la lavande, le tilleul, la bourrache, le coquelicot, la sauge des prés…


En automne : la bruyère, le lierre grimpant, l’arbousier…


En hiver : le noisetier, le saule des chèvres, la ficaire, le rince-bouteille…


Et la liste est loin d’être finie :)


En installant des plantes utiles aux abeilles dans votre jardin, vous aurez la chance d’avoir la visite des petites butineuses tout au long de l’année.

Publié le :  

Grosses floraisons signifient-elles miel abondant ?


A Chezelles, cette année 2015 est excellente pour le miel, d’une qualité assez exceptionnelle. Les floraisons sont nombreuses et abondantes, mais souvent, cela ne signifie pas que la quantité est au rendez-vous. En effet, les très hautes températures ont fortement accéléré les floraisons, qui ont souvent duré bien moins longtemps que dans une année ordinaire. La floraison des tilleuls, par exemple, n’a duré que deux jours en tout et pour tout. Les abeilles n’ont donc pas le temps de ramasser tout le nectar, même si ce dernier est excellent. Floraisons abondantes n’est donc pas forcément gage de quantités de miel élevées !

Publié le :